PureBasic

Forums PureBasic
Nous sommes le Ven 19/Jan/2018 0:58

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Panne de lumière...
MessagePosté: Ven 12/Jan/2018 23:02 
Hors ligne

Inscription: Ven 29/Juin/2007 17:50
Messages: 2986
Page citée
G-Rom a écrit:
j'ai pas peur d'apprendre quelque chose que je ne connais absolument pas, d'ailleurs je ne comprend toujours pas
pourquoi avec deux atomes intriqué on ne peu pas via les spins faire un système de communication qui s'affranchi de la vitesse de la
lumière...
Je crois qu'en Science Physique, l'essentiel est de ne surtout pas s'imaginer que l'on puisse dépasser deux fois la vitesse de la lumière.
Avancer jusqu'à atteindre la vitesse lumière, c'est déjà, dans le sens propre du terme, reculer dans un trou noir. C'est déjà la
monstrueuse impression qui nous apparaîtrait, même si, en réalité, c'est un trou noir réversible (car il suffit de mettre le frein pour qu'il
disparaisse !) apparu derrière nous qui nous avalerait...
(Tu te dirais << 'tain mais les lèvres de cette bouche noire, venue de derrière moi et qui semble m'avaler, elles vont forcément plus
vite que la lumière ! >>)

Ces lèvres, cet horizon, c'est quelquechose d'abstrait par rapport à toi. Et si tu faisais la taille de la distance de Planck (la plus petite mesure de longueur spatiale concrète possible) tu deviendrais quelquechose d'abstrait. Ça te donne une idée du relief d'abstraction.

Une information peut s'éloigner ou s'approcher de toi, à un peu moins de deux fois la vitesse lumière au maximum, mais toi, il faut que tu y mettes du tien pour y arriver...

_________________
PB 5.50 LTS - x86 - x64 - W8.1
Doc.tech. : Version FR : Informer une anomalie
Dernière version SVN pour beta-testeurs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 2:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 10/Jan/2010 5:29
Messages: 3253
La question n'est pas de dépasser la vitesse de la lumière, je comprend pourquoi il est impossible en physique de le faire, là , je parle d'informations, l'information n'a pas de masse, elle s'affranchi de la vitesse de la lumière , prends une paire de ciseaux , ouvre le , et ferme le le plus vite possible, imagine aussi que tu as des ciseaux de très grande taille, l'intersection entre les lames se déplacera plus vite que la lumière, évidement, c'est une analogie, on en tire aucune information, je ne sais plus quel scientifique Français a fait aussi cette analogie ( Klein , ou Lehoucq, je ne sais plus ) , la je parlais d'intrication quantique , c'est à dire deux atomes lié par quelque chose que l'on ne comprend pas , mais il sont lié , l'état de l'un affectera l'autre , par le spin d'après ce que j'ai compris, je sais que dès lors que l'on fait une mesure , cette mesure est aléatoire , et fixe l'état de l'autre , mais je ne comprend pas pourquoi on ne peu pas choisir l'état que l'on veut lui donné, ainsi , avec une paire de 8 atomes intriqué , on pourrais envoyé 8 bits d'informations instantanément , car , même si pour nous la vitesse de la lumière est rapide, en réalité , elle est très lente à l'échelle de l'univers... Plein de gens disent que c'est impossible , mais ils sont incapable de me faire comprendre pourquoi , je dois loupé quelques chose dans le quantique qui m'empêche de comprendre. J'aimerais qu'ils se trompent... certains articles , comme celui ci parle d'un troisième photon pour transmettre une information : https://cercle.institut-pandore.com/physique-quantique/teleportation-quantique-intrication-quantique/

d'ailleurs pour ceux qui veulent voyager a la vitesse de la lumière en traversant le système solaire : https://www.youtube.com/watch?v=1AAU_btBN7s , c'est la que l'on se rend compte que c'est long, très long...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 15:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 11/Fév/2005 17:34
Messages: 4030
Localisation: Arras, France
A ce que j'en ai compris, on ne sait pas encore si l'intrication quantique permet la communication à distance, ou si l'information était là dès le départ. Pour le dire simplement, quand les deux particules intriquées sont émises, le fait que la mesure de l'une semble affecter l'autre n'est pas encore démontré autrement que statistiquement. Peut-être que les deux "particules" ont exactement le même comportement (ou sont symétriques) et la mesure donne quelque chose qui semble être lié. On parle alors de variables cachées. Les scientifiques n'ont malheureusement pas encore les outils nécessaires pour valider leurs théories (voir quand même les inéquations de Bell qui emportent la majorité des suffrages et qui penchent pour la réalité de l'échange).

Personnellement (on peut se le permettre, entre amis), je pense qu'il y a beaucoup d'autres pistes à explorer. La dualité ondes-corpuscules par exemple. Rien ne prouve que les particules ne soient pas tout simplement des ondes, dont les "pics" seuls sont mesurables, et qui donnent alors l'impression d'être des particules. Toute mesure change alors leur comportement.
De même, on peut parfaitement imaginer que la lumière ne se déplace pas, mais qu'en réalité elle est déjà arrivée, un peu comme un éclair qui à la fois monte du sol et descend du ciel.

Ce ne sont que des idées, on a le droit de rêver, de partager ses rêves qui feront peut-être germer d'autres idées dans d'autres cerveaux, et à ce niveau, c'est tout ce que je peux me permettre ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 16:40 
Hors ligne

Inscription: Ven 29/Juin/2007 17:50
Messages: 2986
Imagine que tu es à un stand de tir, aux côtés de plusieurs amis. Chacun a son fusil chargé, et sa cible. Tout le monde est côte à côte et les canons sont parallèles. La règle bien connue : déguelinguer le centre de la cible, avec un même nombre de cartouche chacun. Libre à chacun de tirer quand il veut : pas de consigne de synchronisation.

Vient le moment où tu veux tirer... Etrangement :
1) Tu ne parviens pas à appuyer complètement sur la gâchette immédiatement.
2) Au moment où tu parviens à tirer, tu constates que d'autres ont tiré exactement au même instant, comme si ton doigt était aussi sur la gachette de certains voisins.
3) Tu as loopé ta cible

Ça continue 10 minutes, tu remarques même que des fois, tu n'as pas voulu tirer, que tu as appuyé sur la gâchette. Puis vous évaluez les cibles. Etonnament, vous avez tous loopé vos cibles. Par contre, il y a des groupes d'impacts de cartouches qui se sont positionnés indifféremment des centres des cibles, c'est-à-dire aléatoirement, mais de manière groupée.

L'application quantique, c'est à peu près ça : tout n'est qu'information, ou vecteur énergétique, et tu ne contrôles ni l'espace, ni le temps. L'espace se divise dans un crénelage instable, tout comme le temps se divise dans un crénelage instable.

Ces crénelages d'espace et de temps forment des agglomérats spatiaux (groupes de positions d'impacts non décidés) et temporels (groupes d'instants non décidés). Les simultanéïtés/coïncidences d'espace et de temps sont une illusion, car en réalité les retards (ou avances) se convertissent, sans décider, en imprécisions de visée, et les imprécisions de visée se convertissent, sans décider, en avance ou retard.

Mais le tout interagit au maximum, à vitesse lumière. Si c'est considéré simultané, c'est considéré à vitesse infinie, donc infiniment plus rapidement que la lumière. Or le max possible, c'est moins de deux fois la vitesse lumière, lorsque l'observateur fonce lui-même à quasiment la vitesse-lumière dans le sens opposé (addition de vitesses).

La théorie quantique considère que tout est rayon (vulgairement "lumière") même la masse, comme si les rayons n'avaient pas que la possibilité d'avancer perpétuellement, mais pouvaient aussi sembler "tourner en rond" localement (c'est-à-dire à échelle très petite), à l'instar des rayons qui tournent autour d'un trou noir, bien qu'ils s'y effondrent...

_________________
PB 5.50 LTS - x86 - x64 - W8.1
Doc.tech. : Version FR : Informer une anomalie
Dernière version SVN pour beta-testeurs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 17:02 
Hors ligne

Inscription: Ven 29/Juin/2007 17:50
Messages: 2986
(oups pas vu Djes)

Un livre que je recommande de lire qui semble ne rien à voir avec le sujet, mais dont la méthodologie est sacrément solide :

<< Sommes-nous seuls dans l'univers ? >>

ISBN 2-213-60554-8

Jean Heidmann
Alfred Vidal-Madjar
Nicolas Prantzos
Hubert Reeves

Mai 2000

_________________
PB 5.50 LTS - x86 - x64 - W8.1
Doc.tech. : Version FR : Informer une anomalie
Dernière version SVN pour beta-testeurs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 18:14 
Hors ligne

Inscription: Ven 29/Juin/2007 17:50
Messages: 2986
Djes a écrit:
De même, on peut parfaitement imaginer que la lumière ne se déplace pas, mais qu'en réalité elle est déjà
arrivée, un peu comme un éclair qui à la fois monte du sol et descend du ciel.
Je crois que la lumière, il lui faut un temps pour accélérer, un temps pour parcourir et un temps pour décélérer.

J'ai l'impression que pour l'éclair, la lumière "commence" à ton altitude et se termine à l'altitude la plus éloignée de la tienne. Mais c'est une différence de 5 microsecondes maximum.

_________________
PB 5.50 LTS - x86 - x64 - W8.1
Doc.tech. : Version FR : Informer une anomalie
Dernière version SVN pour beta-testeurs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 20:50 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 31/Mai/2016 9:06
Messages: 1707
Ollivier a écrit:
Je crois que la lumière, il lui faut un temps pour accélérer, un temps pour parcourir et un temps pour décélérer.


faut la noter celle la ! 8O :lol: :lol:

tu viens de renvoyer Einstein a la maternel ! :lol:

_________________
Image
Image
Site: http://michel.dobro.free.fr
Twitch : https://www.twitch.tv/dobro013


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Sam 13/Jan/2018 23:03 
Hors ligne

Inscription: Ven 29/Juin/2007 17:50
Messages: 2986
Je pense que le changement de couche d'un électron d'un atome d'hydrogène d'une molécule d'eau d'une goutte de pluie traversée par la foudre est achevé, que l'ensemble des quantas animant un photon de l'éclair n'est pas encore constitué : il y a un temps, avec une durée maximum.

Idem en réciproque, contre la rétine d'un oeil, ou contre une cellule photosensible, il y a un temps avec une durée maximum.

Ça ne met personne à la maternelle...

_________________
PB 5.50 LTS - x86 - x64 - W8.1
Doc.tech. : Version FR : Informer une anomalie
Dernière version SVN pour beta-testeurs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 0:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 31/Mai/2016 9:06
Messages: 1707
c'est une chose de dire qu'un photon est ralenti parce qu'il traverse un element qui le ralenti (l'eau , le verre, l'huile ... )

mais toi tu vas bien plus loin , tu dis que la lumiere "accelere"....
ben non, elle n’accélère pas , au mieux le fait de traverser un élément ralenti sa vitesse temporairement (ou tout du moins l'observation qu'on peut en faire )
mais si l'element ralentisseur n'est plus , la vitesse des photons reprends son cours instantanément

il n'y a pas de "temps" d’accélération (ni même de ralentissement d'ailleurs ) c'est du ON/OFF ...

C est une constante, il n'y a pas a tortiller 3 heures ... tes goutes de pluies sont a voir comme éléments perturbateur externe a la lumière

hors toi dans ta phrase, tu dis que c'est la lumière qui accélère ou ralentie et qu'il lui faut du temps pour ça << ??? ...
et que donc C ne serait plus une constante .... (relis toi )
bref tu va a l'encontre de la relativité d'Albert

faut pas exagérer non plus .. la traversé de quelques goutes de pluie, ou du cristalin d'un oeil de boeuf , ne compte pas au vu de la vitesse mise en oeuvre ... :lol:

Merci , j'ai bien ris :)

ce qui se passe lorsque la lumiere traverse de l'huile , c'est qu'elle pert surtout de son intensité car une partie de ses photon restent a pedaler dans la smoule
mais l'autre partie continue de passer a travers ...c'est ce qui fait qu'on voit a travers l'huile d'ailleurs ... mais moins bien que si l'huile n'etait pas là

il n'y a pas d'accélération la dedans , de la perte de photons, du ralentissement (perte de temps ) , oui , mais pas d'accélération

_________________
Image
Image
Site: http://michel.dobro.free.fr
Twitch : https://www.twitch.tv/dobro013


Dernière édition par Zorro le Dim 14/Jan/2018 1:01, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 0:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 10/Sep/2007 11:13
Messages: 1267
hello les photons vont visiblement toujours a la même vitesse, ils mettent juste plus de temps a traverser une goute d'eau, d'huile ou un morceau de verre (diffraction) ou l'air que nous respirons car ils rebondissent sur les atomes qui composent ces matériaux ils ne vont plus en ligne droite comme dans le vide.
on peux donc ralentir la lumière en la faisant passer dans des milieux ou ils rencontrerons beaucoup d'atomes qu'ils percuterons pour rebondir mais on ne peux pas ralentir les photons qui composent la lumière.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 0:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 31/Mai/2016 9:06
Messages: 1707
+1000 avec Case :)

_________________
Image
Image
Site: http://michel.dobro.free.fr
Twitch : https://www.twitch.tv/dobro013


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 1:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 10/Sep/2007 11:13
Messages: 1267
si ça vous interesse on peu bloquer la lumière d'un laser dans un condensat de Bose-Enstein refroidi proche du zéro absolu pendant un temps limité

https://www.seas.harvard.edu/haulab/pub ... _light.pdf
https://www.seas.harvard.edu/haulab/pub ... RL2009.pdf

j'ai pas tout compris :p mais ca a l'air vachement interessant comme recherche

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 7:17 
Hors ligne

Inscription: Ven 29/Juin/2007 17:50
Messages: 2986
Je ne parle pas de lumière qui traverse un élément. Je parle de temps maximum (au pluriel).

Temps d' accélération ou de création ou d' apparition.
Et temps de décélération ou de destruction ou de disparition.

J'ai regardé sur Google : lumière+accélération et lumière+décélération. C'est là que j'ai compris pourquoi le sujet dévie.

Alors je le recentre un peu : Tout est lumière, même les chaussures.

La lumière peut fonder de la matière, de la masse, et l'influencer, comme elle en est influencée. Mais pour chaque chose, il y a un temps. Un temps de conversion d'un état à un autre. Et ce temps peut être nul voire négatif, tant que le phénomène est à très petite échelle, et qu'il se manifeste par un décalage de position.

Cela répond, sans que j'en ai ri à Djes comme à G-Rom. G-Rom qui, je le rappelle, parle de s'affranchir de la vitesse lumière : je préfère prendre le risque de lui indiquer les conditions dans lesquelles il a raison autant que les conditions dans lesquelles il a tort.

"c" est la limite (donc il a tort), elle impose des deltas de temps à quasiment tout. Et, à petite échelle, le temps est une énergie indissociable de l'espace, et peut être annulé par conversion non contrôlée en distance (donc il a raison).

_________________
PB 5.50 LTS - x86 - x64 - W8.1
Doc.tech. : Version FR : Informer une anomalie
Dernière version SVN pour beta-testeurs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 9:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 31/Mai/2016 9:06
Messages: 1707
Le probleme c'est que tu abordes sur un forum de programmation d'un langage "Basic" **
des concepts, qui ne sont ni vérifiés , ni prouvés
mais que tu en fait des affirmations

je te cites :
Citation:
La lumière peut fonder de la matière, de la masse, et l'influencer,...

jamais entendu dire que la lumiere créait de la matiere, ni de la masse ! 8O

Citation:
Mais pour chaque chose, il y a un temps. ....
, l'instantanée n'existe pas selon toi ?

Citation:
Et ce temps peut être nul voire négatif, ....
, si le temps est nul ,existe t'il ? , "trois fois rien, c'est deja quelque chose" (Raymond Devos)

par contre le concept de "temps negatif" ???

Citation:
je préfère prendre le risque de lui indiquer les conditions dans lesquelles il a raison autant que les conditions dans lesquelles il a tort.

Quel Prétention ... tu te poses comme la référence du savoir ?

Citation:
à petite échelle, le temps est une énergie indissociable de l'espace, .... etc...

le temps est une énergie ??? heu j'ai loupé un truc là ....

encore une fois , sans definir ce qu'est le "temps" , tout ça n'as pas de sens pour moi :)


rien que dans tes affirmations, il y aurai matière a debats ! , a multiple debats sans fins...,
des debats ont a lieu entre scientifiques dont certains sont retransmis sur youtube, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils sont loin de faire des affirmations....

alors que chacune de tes affirmations, est une affirmation gratuite , ça fait bien sur le forum,
c'est comme de parler de programmation sur un forum de passionnés d'héliciculture !

je prends par exemple le "temps" , rien ne prouve qu'il existe ! ma vision perso c'est que le temps mesure notre mémoire rien de plus...
et le peux argumenter la dessus sans problemes ...

d'autre voient le temps comme une bande qui s’écoule , d'autre comme une représentation de l'espace (vide) ...etc .. il y a deja matière a debats rien que sur le mot "temps"

donc je trouve ridicule deja de partir de postulas, qui ne sont absolument pas démontrés !

philosophiquement ont peut considérer que si une "theorie" est emise, c'est qu'elle existe ...
a partir de là , on peut partir dans tout les sens :)










**(il existe des forums remplis de feru de science sur le net, qui auront les moyens de te repondre ou de tenir un debat )
ici par exemple : http://forums.futura-sciences.com/debats-scientifiques/

_________________
Image
Image
Site: http://michel.dobro.free.fr
Twitch : https://www.twitch.tv/dobro013


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Panne de lumière...
MessagePosté: Dim 14/Jan/2018 11:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 02/Oct/2011 16:17
Messages: 1831
Localisation: 50200 Coutances
Le temps est une invention de l'homme, car en fait c'est aussi bien une microseconde que l'éternité.

_________________
Microsoft Windows 10 Famille 64 bits : Carte mère : ASRock 970 Extreme3 R2.0 : Carte Graphique NVIDIA GeForce GT 640 : Processeur AMD FX 6300 6 cœurs 12 threads 3,50 GHz PB 5.44 LTS, 5.60
Un homme doit être poli, mais il doit aussi être libre !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  

 


Powered by phpBB © 2008 phpBB Group | Traduction par: phpBB-fr.com
subSilver+ theme by Canver Software, sponsor Sanal Modifiye